Les preuves scientifiques de l'acupuncture

Les effets de l'acupuncture sur les enfants et les animaux ont poussé le milieu médical à tenter d'expliquer les effets de l'acupuncture.

 

Les recherches scientifiques et la technologie de pointe réussissent maintenant à fournir des réponses par rapport à ce que nous observons depuis des millénaires avec la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC).  

 

À partir de multiples résultats des recherches scientifiques, l'effet de l'acupuncture s'explique par l'action de plusieurs systèmes biologiques du corps, notamment le système nerveux, hormonal, vasculaire et immunitaire. 

 

Imagerie fonctionnelle par résonance magnétique (IRM)

 

L'IRM du cerveau nous montre l'activation de zones et de structures précises du cerveau à la stimulation de points d'acupuncture. Par exemple, lorsqu'un point connu pour agir au niveau des yeux est stimulé, le cortex visuel du cerveau se voit activé. Lorsqu'un point connu pour agir au niveau des oreilles, le cortex auditif du cerveau est activé. 

 

Neurologie

 

L'étude sur la douleur a permis de démontrer que l'acupuncture a réellement un effet sur les fibres nerveuses spécifiques périphériques qui désactivent la transmission de la douleur au niveau du système nerveux central. 

 

Électrohysiologie

 

Les points d'acupuncture et les méridiens peuvent être détectés électriquement. Les recherches sur les propriétés bioélectriques, électro-physiques et électromagnétiques des points et des méridiens d'acupuncture soutiennent la possibilité que les méridiens agissent en tant que système de transport d'informations dans le corps.

 

Neuroendocrinologie

 

D'autres études démontrent l'action des neurotransmetteurs à divers niveaux du corps. Les substances telles que béta-endorphine, enképhaline, sérotonine, substance P sont prouvées être mises à contribution lors de la stimulation des points d'acupuncture, expliquant ainsi l'action physiologique de l'acupuncture. Ces recherches ont permis entre autres de mesurer les variations de ces substances dans le cerveau et dans le liquide céphalo-rachidien.

 

Système circulatoire/hématologie

 

Toujours selon les résultats de recherches scientifiques, l'explication des effets de l'acupuncture nécessite la participation du système circulatoire sanguin. Il a été démontré que la stimulation de certains points permet de changer la chimie du sang. On peut mesurer les variations sanguines d'éléments biomoléculaires tels que les immuniglobuline, tromboxanes, endothélines et prostacyclines, autant centrales que périphériques. Des études mettent en évidence qu'il se produit des changements quantitatifs sur certaines enzymes, hormones, globules rouges et blanc, les plaquettes, etc. On observe en même temps des modification dans le cerveau et en périphérie. 

 

Système lymphatique

 

D'autres effets de l'acupuncture s'opèrent via la circulation lymphatique qui sert de vecteur à un flux ionique le long des aponévroses musculaires et influence aussi la circulation des fluides interstitiels péri-vasculaires, Il y a donc modification des capacités osmotiques des membranes cellulaires.

 

Action bio-électro-magnétique

 

Les résultats d'études obligent à se référer à des principes au-delà des modèles médicaux conventionnels. L'explication des phénomènes observés utilise des connaissances récentes en physico-chimie et dans le modèle bio-moléculaire. Ainsi, on observe des modifications de l'électricité statique à la surface de la peau. On observe également une migration des ions dans le liquides interstitiels, provoquée par la stimulation de l'aiguille. L'acupuncture provoque aussi des phénomènes de semi-conduction au niveau des membranes musculaires.

 

Pour plus d'informations au sujet des études scientifiques abordées dans l'article, veuillez vous référer aux sources énumérées ci-dessus.

 

 

Sources:

 

Texte tiré du document L'acupuncture, au delà des croyances, écrit par l'Association des acupuncteurs du Québec

 

A. Fargas-Babjak, MD, FRCPC, professeur, Département d'anasthésie, McMaster University London, Ont. Contemporary View on Neurobiology of acupuncture

 

A. Fargas-Barbjak, MD, FRCPC, professeur, Département d'anasthésie, McMaster University London, Ont. Role of acupuncture in chronic pain

 

Dr Andrew Dainsberg, DMV, CVA, Santa Barbara, California, The science behind acupuncture

 

www.drfeely.com/doctors/acu

 

www.acupuncturetoday.com

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles à l'affiche

Histoire d’une petite framboise ou comment préparer son accouchement par acupuncture

November 15, 2018

1/5
Please reload

Articles récents
Please reload

Catégories
Please reload

Recherche par mots-clé
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Social Icon